BaeckereiZiguinchor1

Enfin de la lumière pour une boulangerie en Casamance.

Ziguinchor/Casamance – Sénégal Avril 2015

Ibrahima Diallo, un jeune homme d'origine guinéenne très doué en affaires, a créé à la périphérie de la capitale de la Casamance, Ziguinchor, placé derrière de grands arbres de manguiers, une petite boulangerie, avec vue sur les champs de riz adjacents. Avec de grands fours à bois, il cuit le pain traditionnel sénégalais, le tapalapa, plus lourd, plus riche et aussi plus nourrissant que la légère baguette habituellement consommé par les sénégalais. Les boulangeries de tapalapa ont été interdites dans la Casamance sous la Rébellion, de sorte qu'un véritable « commerce du pain » s'est développé sur les 15 kilomètres qui séparent la Guinée-Bissau de Ziguinchor. Tous les matins une ruée de bicyclettes et de camionnettes venaient livrer le pain depuis le pays voisin.


BaeckereiZiguinchor4Ibrahima, qui a commencé comme vendeur de cartes de téléphone dans les rues, et qui grâce à différents petits boulots a pu mettre de l'argent de côté, a su convaincre les autorités compétentes de lui allouer une concession pour développer son business. Depuis mai 2014, il travaille de 4h de l'après-midi à 8h du matin avec une équipe de neuf employés, et fournit les commerçants de tout un quartier de la ville avec son délicieux pain frais.

BaeckereiZiguinchor3
Pourtant une chose manquait à son bonheur: l'éclairage électrique. La faible lumière de trois bougies, ajoutée aux lampes de poche fixées sur la tête, était jusque il y a peu, l'unique source lumineuse qui éclairait le travail nocturne dans la chaleur des fours. Grâce à l'installation d'un Système Solaire Home Bonergie ils peuvent aujourd'hui éclairer toute la boulangerie de 7h du soir à 7h du matin.
Et pas seulement le boulanger mais toute son équipe s'en réjouissent également. Même le mouton dans sa bergerie profite aussi de son ampoule au plafond pour pouvoir manger plus longtemps le soir.
Ibrahima a acheté l'installation solaire sur la base d'un crédit. Et grâce à l'énergie solaire, il peut travailler maintenant de façon plus efficace et accroitre ses revenus considérablement. Le budget pour les bougies n'était pas non plus négligeable. L'augmentation des revenus et l'économie des coûts lui permettent de payer le crédit de son installation solaire en un an seulement. La boulangerie produit maintenant sa propre électricité et Ibrahima a de nombreuses idées pour le développement de son entreprise. Nous n'avons aucuns doutes qu'il réussira à réaliser ses rêves.

Lucy Maschler, développement commercial Bonergie Casamance

BaeckereiZiguinchor2