Marguerite 1 fr

Tambacounda, 8.9.2014

"Cultiver et vendre des bananes est une entreprise laborieuse et pas particulièrement rentable», dit Marguerite Thiaw, une entrepreneure engagée de Tambacounda, au Sénégal. Pour cultiver et vendre des produits alimentaires de manière rentable, il faut avoir des solutions pour l'irrigation des champs, des machines agricoles, des chambres de refroidissement et également d'une chaîne fonctionnelle de logistique en froid. Ce qu'on trouve rarement en Afrique surtout en milieu rural.

Des produits délicieux à base de bananes
"L'astuce se trouve dans l'amélioration, la transformation des produits alimentaires. Par exemple, on peut développer des très bons produits dérivés de la banane et les vendre localement mais aussi à l'échelle nationale " dit Marguerite. Avec cinq femmes, elle vend dans son magasin de la farine, du couscous, des savons, des jus de fruits etc. - tous à base de banane."Le couscous de banane est beaucoup plus nutritif que le couscous traditionnel. Le gâteau à la farine de banane est absolument délicieux. » Nous le croyons volontiers.

Marguerite 2 frMarguerite Thiaw n'est pas seulement une entrepreneuse passionnée. Elle partage aussi son expérience avec d'autres femmes. En plus, elle dirige une coopérative de plus de 100 femmes, toutes formées dans la transformation des produits alimentaires, en particulier les bananes, les papayes, les mangues. Marguerite souhaite que beaucoup d'autres petites entreprises émergent. Ce talent a été reconnu par Ashoka - une organisation internationale qui soutient les entrepreneurs sociaux à réaliser leur vision d'une vie plus durable. Depuis trois ans, Ashoka a soutenu Marguerite. Maintenant, elle vole de ses propres ailes.

Comment Marguerite a eu cette idée? «J'ai neuf enfants," dit-elle. "Quand le dernier enfant, une fille, est né, je n'avais pas beaucoup d'espoir. Elle était très fragile. J'ai commencé à faire des expérimentations. J'ai fait sécher des bananes au soleil, puis j'en ai fait de la farine que j'ai ensuite mélangé avec du lait pour en faire une bouillie très nutritive pour mon enfant. Un mois plus tard, elle a doublé son poids. Les femmes du village sont venues et ont demandé que je leurs montre comment j'ai fait. Cela m'a inspiré. Maintenant, j'ai commencé à expérimenter tout ce qu'on peut faire avec des bananes ".

Marguerite 3 frL'énergie solaire prend en charge la vente et la préservation

Mais Marguerite ne va pas s'en tenir là longtemps. Elle investit maintenant dans l'énergie solaire «mon entreprise a besoin de lumière. A partir de 19 heures il fait nuit. Et c'est justement le soir que mes clients viennent, en rentrant des champs. L'installation solaire de Bonergie me permet d'avoir de la lumière mais aussi de faire fonctionner un réfrigérateur-congélateur. « Mes produits se conservent plus longtemps. » A peine le réfrigérateur installé, il m'est venu de nouvelles idées: vendre des jus de fruits frais, de la crème glacée et autre...

 Le prochain projet
"Je souhaite avoir un séchoir solaire professionnel pour les fruits. Le séchage au soleil détruit trop les vitamines des fruits et ma préoccupation aussi demeure les insectes. Je vends, entre autres, de la nourriture pour bébé et mes produits doivent être 100% biologiques, je ne peux et ne veux pas utiliser d'insecticides. « A Bonergie, nous sommes sûrs qu'avec son dynamisme, elle peut réaliser sa passion et ses rêves ».

Gabriele Schwarz